L'agro-industrie privilégie la production de masse, intensive, de mauvaise qualité. L'info-industrie favorise les nouvelles courtes, mal ficelées, réchauffées à un rythme effréné. La mal-bouffe nuit à la santé, la mal-information encrasse les esprits. La mal-bouffe pollue l'environnement, la mal-information corrompt la démocratie. L'agro-industrie stérilise les terres, l'info-industrie assèche les cerveaux des journalistes... et de ceux qui les lisent et les écoutent.

L'agriculture bio répond au besoin de préserver la santé et celle de la planète.

Les AMAP (Associations pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne) ont été créés dans le but de favoriser une agriculture écologiquement saine, socialement équitable et économique viable.

Il est grand temps de créer des AMIP (Associations pour le Maintien de l'Information Progressiste) chargées de produire une information «biologique », sans aucune trace de libéralisme ni de publicité, sans collusion ni connivence, fabriquée par des journalistes professionnels élevés en liberté, entièrement nourris à l'investigation, attentifs à la maturation complète de leurs enquêtes. Cette information certifiée «Label rouge-vert» a, bien-sûr, un prix, il ne viendrait pas à l'esprit d'exiger la gratuité des carottes à un agriculteur, fût-il membre d’une AMAP.

Nada, première AMIP de l’histoire de l’Humanité, propose le pré-achat de ses productions pour assurer son équilibre et son indépendance économique.

Nous avons des armes « est la première semence de Nada. Seul point commun avec les OGM : sa capacité de résister aux agressions de son biotope… libéral. D'autres récoltes pourront suivre sous diverses formes, selon la moisson d'euros… et l'enthousiasme que nous saurons soulever. Un prochain documentaire cinéma ayant pour thème l'Europe, le hold-up démocratique » est également en germination.